Québec d'abord

Québec, une ville durable avec Équipe Marie-Josée Savard à sa tête

Le 15 octobre 2021

Conférence de presse, 15 octobre 2021

Des gestes importants ont été posés afin de doter la Ville de Québec d’une vision innovante et ambitieuse pour le développement durable, le renouvellement de la canopée et la valorisation des matières résiduelles. Il y a à peine quelques mois que la Stratégie de développement durable et le second volet de la Vision de l’arbre (2021-2025) ont été déposés. La Ville de Québec doit continuer d’affirmer son leadership en matière d’environnement et l’équipe de candidats.es d’Équipe Marie-Josée Savard est la mieux placée pour garantir la concrétisation de la mise en œuvre d’une ville durable.

Gestion des matières résiduelles

Le centre de biométhanisation va débuter le traitement des boues municipales dès le printemps prochain, et la collecte des résidus alimentaires, pour laquelle tous les citoyens.nes recevront le matériel nécessaire, sera en vigueur pour le mois d’août 2022. Un tel équipement est très novateur à l’échelle québécoise et évitera l’imposition d’un troisième bac de collecte et la circulation additionnelle de camions dans les quartiers.

« Notre objectif est de valoriser 82 % des matières résiduelles d’ici 2028. C’est ambitieux, et c’est très bien ainsi! La protection de l’environnement demande un engagement ferme, des gestes concrets et du courage, exactement ce que notre équipe fournira aux gens de Québec. Notre approche est cohérente, mon administration travaillera avec les citoyens.nes et les entreprises de manière à agir de façon responsable pour l’avenir de la ville », s’est prononcée Marie-Josée Savard.

Pour parvenir aux meilleurs résultats et soutenir les citoyens, une somme de 1 million $ sera consacrée annuellement pour informer, sensibiliser et éduquer par rapport aux nouvelles façons de faire. Rappelons par ailleurs que l’entente pour la vente de vapeur de l’incinérateur au Nouveau centre hospitalier, un projet d’économie circulaire, permettra à la Ville d’économiser 6 millions $ annuellement pour le traitement de 60 millions de litres d’eau.

Stratégie de développement durable

S’appuyant sur une démarche scientifique, la Stratégie de développement durable sera intégrée à la structure organisationnelle de la Ville de Québec. La table est mise et Équipe Marie-Josée Savard s’engage à mettre en œuvre les 120 actions incluses dans les 20 projets définis pour les 5 prochaines années. « Le temps des promesses est révolu. Nous devons passer à l’action ensemble et la Ville va montrer l’exemple », a fait valoir la candidate dans le district de Limoilou, Suzanne Verreault. Plusieurs actions prioritaires liées aux 5 défis collectifs de la Stratégie de développement durable méritent d’être soulignés, notamment :

  • Exiger le test climat pour tous projets ayant une portée collective soutenus par la Ville de Québec ainsi que pour tous projets majeurs;
  • Créer un fonds destiné à l’acquisition, la protection et la restauration de sites permettant de préserver la biodiversité;
  • Prévoir des infrastructures et des incitatifs favorisant la mobilité active;
  • Augmenter le verdissement dans les quartiers par l’aménagement et la déminéralisation du territoire afin de prévenir et minimiser les risques croissants liés aux aléas climatiques;
  • Développer une expertise pour la restauration, voire la création de milieux humides et hydriques;
  • Organiser un forum d’échange sur l’action climatique comme lieu de partage, de dialogue et de concertation avec les citoyens.nes.

Une plantation intensive d’arbres d’ici 2027

Avec plus de 90 km de sentiers pédestres en milieu naturel, 200 km de berges et un indice de canopée de 31 %, nous réitérons ce matin le besoin de créer, protéger et bonifier le verdissement et la forêt urbaine. Équipe Marie-Josée Savard a pris l’engagement de planter 100 000 arbres supplémentaires d’ici 2027, de maintenir deux activités annuelles de distribution gratuite d’arbres aux citoyens (pour un total de 4 000 arbres) et de protéger les 50 boisés urbains de la ville.

En ce qui a trait à l’arrivée du tramway, un projet totalement en phase avec la Stratégie de développement durable, nous partageons les préoccupations citoyennes au sujet de l’impact de son insertion sur les arbres. Dans sa volonté de protéger un maximum d’arbres matures, rappelons que la Ville de Québec s’est associée à l’Université Laval pour créer une Chaire de recherche sur l’arbre urbain et son milieu en 2020. Les travaux permettront de mieux comprendre le comportement racinaire et de mettre en place des mesures de protection supplémentaires lors de chantiers majeurs.

« Ce n’est qu’en 2023 que la conception finale du projet de tramway sera connue. Notre engagement demeure de sauvegarder un maximum d’arbres et de compenser tout abattage par la plantation de nouveaux arbres. Nos exigences seront strictes et le consortium retenu pour le tramway devra s’y conformer et nous serons là pour y veiller », a indiqué Mme Savard.

En combinant l’information fournie aux citoyens.nes et aux entrepreneurs.es, l’apport de spécialistes de l’Université Laval, les projets de déminéralisation proposés par la communauté, l’entretien, la préservation accrue et la plantation massive de nouveaux arbres, Équipe Marie-Josée Savard démontre son sérieux pour l’amélioration de la canopée à Québec.

« Alors que nous entamons le second volet de la Vision de l’arbre, nous souhaitons aller vers la population pour présenter le bilan du premier volet de la Vision et exposer les objectifs que nous poursuivons. En compagnie des professionnels de la Ville et des experts de la Chaire de recherche, nous irons à la rencontre des citoyens.nes pour présenter les orientations et poursuivre le dialogue. Des soirées d’échanges dans les arrondissements sont envisagées pour l’atteinte de cet objectif. Québec sera la première ville dans la province à aller aussi loin pour la lutte aux changements climatiques et la protection de l’environnement. Cela correspond à nos valeurs et nous passerons de la parole aux actes avec la confiance des citoyens.nes le 7 novembre prochain », s’est engagée Mme Savard.